Acquisition hostile ou amicale ? Comprendre la différence et ses conséquences

Acquisition hostile ou amicale ? Comprendre la différence et ses conséquences

4.9/5 - (9 votes)

Les acquisitions d’entreprises sont des opérations courantes en finance, mais toutes ne sont pas faites de la même manière. Entre une acquisition hostile et amicale, les différences peuvent être majeures aussi bien pour l’entreprise en question que pour ses actionnaires. Cet article se propose de vous aider à mieux comprendre ces différences et leurs conséquences.

Qu’est-ce qu’une acquisition en entreprise ?

Définition d’une acquisition

Une acquisition est une transaction financière par laquelle une entreprise (l’acheteur) prend possession d’une autre entreprise (la cible). Cette transaction peut se faire soit par le rachat total ou partiel du capital de l’entreprise cible.

Aquisition : un outil stratégique

L’acquisition est souvent utilisée comme un outil stratégique permettant à l’entreprise acheteuse d’accroître rapidement sa taille, sa part de marché, ou encore d’intégrer de nouvelles compétences ou technologies.

Avant de plonger dans les nuances entre acquisitions hostiles et amicales, il est essentiel de comprendre ce qu’est une Offre Publique d’Achat (OPA), qui est généralement le mécanisme utilisé pour réaliser ces acquisitions.

OPA : entre hostilité et amitié, quelles nuances ?

L’OPA amicale

Dans une OPA amicale, l’entreprise acheteuse propose à l’entreprise cible une offre publique d’achat de ses actions. Cette offre est généralement à un prix supérieur à celui du marché, ce qui incite les actionnaires de l’entreprise cible à vendre leurs actions.

L’OPA hostile

À l’inverse, une OPA hostile se produit lorsque l’entreprise acheteuse tente d’acquérir l’entreprise cible sans le consentement de sa direction. Dans ce cas, l’acheteur doit convaincre une majorité d’actionnaires de vendre leurs actions malgré l’opposition de la direction de l’entreprise cible.

Maintenant que nous savons différencier ces deux types d’OPA, attardons-nous sur les étapes clés d’une telle opération.

Les étapes clés d’une offre publique d’achat

Etape Description
Déclaration des intentions L’entreprise acheteuse annonce publiquement son intention d’acheter une partie ou la totalité des actions de l’entreprise cible.
Evaluation de la cible L’acheteur procède à une évaluation financière rigoureuse de l’entreprise cible pour déterminer le prix qu’il est prêt à payer pour chaque action.
Faire une offre L’acheteur propose aux actionnaires de l’entreprise cible un prix par action dans le cadre d’une offre publique visant à acquérir leurs actions.
Réponse de la cible La direction de l’entreprise cible peut soit accepter l’offre, la rejetter ou proposer une contre-offre.
Achat des actions Si les actionnaires sont convaincus par l’offre et décident de vendre leurs actions, alors l’acheteur devient le propriétaire de ces actions.
Lire plus  Optimisation des avantages fiscaux en transmission d'activité professionnelle

En raison du caractère souvent imprévu et potentiellement disruptif d’une OPA hostile, les entreprises ont mis en place des stratégies de défense pour y faire face.

Les stratégies de défense face à une OPA hostile

Pilule empoisonnée

L’une des stratégies les plus connues est la pilule empoisonnée. Elle consiste à mettre en place des dispositions statutaires rendant très coûteuse l’acquisition de la société par un acheteur non désiré. Par exemple, en émettant massivement de nouvelles actions à un prix préférentiel réservées aux actionnaires existants.

Le chevalier blanc

Une autre stratégie est celle du chevalier blanc. L’entreprise sous la menace d’une offre hostile peut chercher à se rapprocher d’un partenaire amical qui lui fera une offre plus attrayante, bloquant ainsi l’offre initiale.

Il convient aussi de noter que dans ce jeu d’échecs financier, l’Autorité des marchés financiers (AMF) joue un rôle crucial.

Rôle et régulation de l’AMF dans les acquisitions

Régulateur du marché financier

L’AMF a pour mission de veiller au bon fonctionnement des marchés financiers. À ce titre, elle encadre les OPA en vérifiant le respect des règles de transparence et d’équité.

Protection des actionnaires

En outre, l’AMF joue un rôle essentiel dans la protection des actionnaires minoritaires en veillant à ce que l’offre qui leur est faite soit équitable et conforme à leurs intérêts.

Mais quelles sont exactement les conséquences d’une OPA pour ces actionnaires ?

Conséquences d’une OPA pour les actionnaires

  • Les actionnaires peuvent réaliser une plus-value si le prix proposé par l’acheteur est supérieur au cours de bourse de l’action.
  • Cependant, ils peuvent aussi perdre une partie de leur investissement si l’OPA échoue ou si le prix proposé est inférieur à leur prix d’achat initial.

Ceci nous amène à examiner les avantages et risques liés aux investissements dans des sociétés cibles d’OPA.

Avantages et risques des investissements dans des sociétés cibles d’OPA

Potentiel de gain important

D’un côté, investir dans une entreprise susceptible d’être la cible d’une OPA peut s’avérer très rentable, car le prix proposé dans le cadre de l’OPA est souvent supérieur au prix du marché.

Risques associés

Cependant, il faut également prendre en compte les risques. L’entreprise cible peut voir son cours de bourse chuter si l’OPA n’a pas lieu ou échoue. De plus, il existe toujours un risque que l’entreprise cible ne performe pas comme prévu après l’OPA.

Finalement, pour mieux comprendre comment fonctionne une OPA et comment elle s’intègre dans la stratégie d’une entreprise, il est utile d’examiner les mécanismes financiers des fusions et acquisitions.

Lire plus  Cession d'entreprise familiale : comment préserver l'héritage ?

Fusions et acquisitions : comprendre les mécanismes financiers

La fusion

Dans une fusion, deux entreprises se combinent pour en former une nouvelle. Les actionnaires des entreprises fusionnées reçoivent généralement des actions de la nouvelle entité en échange de leurs anciennes actions.

L’acquisition

Dans une acquisition, une entreprise achète une autre entreprise. Les actionnaires de l’entreprise acquise sont payés en espèces ou en actions de l’entreprise acheteuse. Dans ce dernier cas, ils deviennent actionnaires de l’entreprise acheteuse.

En somme, qu’elle soit amicale ou hostile, une acquisition est un processus complexe qui détient des conséquences majeures aussi bien pour les entreprises concernées que pour leurs actionnaires. Il convient alors d’en comprendre les rouages avant tout investissement ou engagement financier.

Retour en haut